Quelques remèdes anti-gueule de bois

La période festive approche. Et avec, les « bons petits plats » de fête (= généralement lourds et en grande quantité, vous aurez traduit) …et l’accompagnement, c’est-à-dire l’alcool.

Selon ce que vous boirez, et la quantité, je ne peux pas vous promettre que vous n’aurez pas de gueule de bois, même en suivant les conseils ci-dessous, mais en tout cas, ces quelques remèdes anti-gueule de bois devraient aider à réduire les désagréments :  maux de tête, nausées, grosse fatigue…

Après avoir vu les causes, nous verrons comment agir au mieux en prévention (quelques jours avant), durant la soirée, et que faire le lendemain, avec des conseils naturels allant de la nutrition au soutien du foie.

 Mais tout d’abord, pourquoi l’alcool a cet effet sur notre corps ?

Que faire avant de trinquer pour limiter la gueule de bois

Avant les remèdes, quelles sont les causes de la gueule de bois ?

  • L’alcool agit comme un diurétique (il inhibe l’hormone anti diurétique : ADH), entraînant une déshydratation importante. Cela conduit à une perte d’électrolytes essentiels (minéraux), contribuant ainsi aux maux de tête et à la fatigue.
  • Lorsque le foie métabolise l’alcool, il produit des sous-produits toxiques. Ceux-ci provoquent une inflammation, et un stress oxydatif, entraînant aussi des nausées et de l’inconfort digestif.
  • L’alcool perturbe le cycle du sommeil, d’un point de vue qualité notamment. Un repos insuffisant peut aggraver la fatigue ressentie au lendemain.

Cela dit, chaque personne réagit différemment à l’alcool en fonction de divers facteurs tels que le métabolisme, la tolérance individuelle, le niveau de vitalité, ce qu’on mange en même temps, la corpulence, les médicaments pris…

 

Quelques remèdes anti-gueule de bois : la prévention

La prévention de la gueule de bois commence donc avant de trinquer.

Soutenir son foie en prévention

Le foie est l’organe qu’il va falloir chouchouter. En effet, le foie joue a plus de 500 fonctions dans le corps, parmi elles, l’élimination de nombreuses toxines (notamment celles présentes dans l’alcool).

Mais attention, je ne vous parle pas de detox (on entend souvent parler de detox après les fêtes), ni avant, ni après. En tout cas, pas de vraie detox, car celle-ci ne se fait que quand on est en forme, et généralement pas en hiver. Mais soutenir son foie en avance fait partie de la prévention ! Et on y fera attention aussi au lendemain de la fête.

Que pouvons-nous faire pour le préparer ?

Aussi longtemps à l’avance que vous le pouvez – mais même 2 jours avant ça vaut le coup aussi:

  • éviter le sucre (attention aux sucres cachés), l’alcool (et oui…), le chocolat,
  • consommer des choux, dont des brocolis crus ou cuits à la vapeur douce. Ils possèdent des glucosinolates, qui sont à l’origine du sulforaphane, une molécule possédant la propriété de stimuler la fabrication des enzymes de détoxication du foie.
  • consommer une ou deux tasses de tisane de romarin le matin (à la place du café, ou au moins d’un ou deux cafés, il a un effet boostant).

La consommation d’alcool entame notre stock d’anti-oxydants. Or, le foie en a besoin aussi, ainsi que des vitamines du groupe B. Pour les anti-oxydants, misez sur les légumes et fruits colorés : les choux (kale, brocoli), épinards, carotte, les baies (myrtilles typiquement), ….

que manger avant de boire de l alcool

Pendant le repas ou la fête

Manger avant de boire de l’alcool

L’alcoolémie augmente bien plus à jeun, ou autrement dit : les aliments retardent l’absorption d’alcool dans le sang, et donc diminue ses effets toxiques. Donc il est fortement conseillé de manger avant de boire, ceci est un simple « remède » anti gueule de bois. Les aliments riches en fibres, les bonnes graisses, ou les protéines peuvent ralentir l’absorption d’alcool.

Soit vous les trouverez à l’apéritif (surtout s’il s’agit d’un apéro délicieux et sain)…mais au cas où, mieux vaut soit en consommer avant chez vous, ou à prendre « à emporter ». Les aliments hydratants et reminéralisants font aussi partie des bons choix, comme l’alcool déshydrate et déminéralise.

Par exemple : un fruit avec des oléagineux (non salés de préférence !), ou un fruit et un yaourt, ou des bâtonnets de légumes crus avec du saumon fumé…

que manger avant de boire de l alcool

L’eau contre la déshydratation

Nous l’avons vu, l’alcool déshydrate, c’est un diurétique. Il assèche littéralement. Il est donc important de boire suffisamment d’eau. On conseille généralement un verre d’eau au moins entre chaque verre d’alcool, la déshydratation étant une des principales causes des migraines.

 

Au lendemain de la journée ou soirée arrosée

Après une nuit de célébration, le premier pas vers la récupération est une hydratation suffisante et une détoxification douce. Des mesures simples mais cruciales peuvent atténuer les symptômes désagréables et rétablir l’équilibre de l’organisme.

    Que boire le lendemain ?

    • Selon la quantité d’alcool bue, et la prise en compte des conseils ci-dessous, une personne sera plus ou moins déshydratée. Consommer de l’eau régulièrement (2 à 3 litres dans la journée) aide à rétablir l’équilibre hydrique, à éliminer les toxines.
    • Vous pouvez intégrer des boissons riches en électrolytes, pour non seulement réhydrater, mais aussi rétablir l’équilibre minéral nécessaire au bon fonctionnement du corps. Au choix :
      • eau de coco,
      • eau de Quinton (aussi appelée plasma marin), si vous en avez,
      • soupe miso,
      • bouillon de légumes.

    Et que manger ?

    • Clairement … selon ce que vous aurez consommé la veille… vous pouvez vous contenter de miso et bouillon, et sinon de repas légers, faciles à digérer, mais riches en nutriments essentiels. Les légumes, les protéines maigres, un peu de fruits peuvent fournir l’énergie nécessaire sans surcharger votre système digestif.
    • N’hésitez pas à intégrer les aliments réputés pour leur capacité à soutenir la détoxification. Nous avons vu les choux plus haut, mais aussi le curcuma, la betterave, la pomme.
    • Au contraire, éviter les repas lourds, trop sucrés / trop gras, au moins le lendemain, voire sur quelques jours. Attention aussi aux aliments acides, surtout si vous avez des remontées acides et/ou mal à l’estomac (quelques conseils de l’article sur les hernies hiatales pourraient aussi vous aider dans ce cas).

     

    Contre les nausées

    Le gingembre est votre ami dans ce cas : 3 grammes (max par jour) de rhizome frais coupés en lamelles, dans 750ml d’eau froide portée à ébullition pendant 5 minutes. Vous pouvez l’associer à la camomille et/ou à la menthe pour renforcer cet effet.

    Autres gestes au lendemain des fêtes

    Vous pouvez aussi soutenir l’action du foie en le massant avec de l’huile essentielle de citron diluée dans un peu d’huile végétale, et en appliquant une bouillotte.

    Enfin, aller prendre l’air lors d’une balade, en pleine nature si possible, aidera aussi.  

    legumes detox en forme de foie

    Conclusion

    Vous pourrez ainsi minimiser les risques de gueule de bois avec ces quelques remèdes anti-gueule de bois. La modération reste la clé 😊. Sur ce, je vous souhaite de belles fêtes !

     

     Sources complémentaires à celles déjà citées:

    https://www.niaaa.nih.gov/sites/default/files/publications/Hangovers_French.pdf

    Moderate alcohol consumption stimulates food intake and food reward of savoury foods – PubMed (nih.gov)

     

     

     

    Je suis Céline Jablonski, praticienne naturopathe à Paris et en visio, certifiée, adhérente au Syndicat des Professionnels de la Naturopathie, et formatrice en école de naturopathie. J’aide les personnes à retrouver un équilibre physique et émotionnel via les techniques naturopathiques (alimentation, activité physique, gestion du stress, usage de plantes…).

    Via ce blog, je vous partage d’une manière accessible des connaissances et expériences que je trouve utiles, pour vous permettre d’aller mieux.

    Ces conseils ne remplacent ni ne doivent vous priver de consulter votre professionnel de santé.